wp1f64627c.png
wpa0baa23e.gif
wpe9143178.png
wpedab4848.png
wp1e2da4b2.png
wp0145feba.png
wpae956abf.png

BEWEGING EX-MOSLIMS VAN BELGIË - MOUVEMENT DES EX-MUSULMANS DE BELGIQUE


TÉMOIGNAGES DES APOSTATS

Témoignage d'un ex-musulman converti (16 avril 2008)

 

Il y a plus de 25 ans commençait une relation "discrète" avec une étudiante musulmane adulte. L'essentiel de sa famille séjournait dans son pays d'origine. Elle m'a alors averti que notre relation pourrait poser des problèmes et que la "famille" pourrait attendre quelque chose de moi. En tant qu'humaniste convaincu, j'étais persuadé de pouvoir négocier avec sa famille entre gens raisonnables et de me rendre acceptable à leurs yeux.

 

Nous nous sommes mariés dans la troisième année de notre relation. Le permis de séjour était échu et c'était la seule manière pour l'autoriser à rester en Belgique. Informée de notre mariage par écrit, la famille fut mise devant le fait accompli. Après un certain temps, une discussion se faisait de plus en plus virulente : le fait que je doive me "convertir" à l'Islam.

 

Après deux ans, j'en avais assez de ces disputes et me suis rendu dans une mosquée. Une semaine plus tard, j'étais "musulman". Quoi que… ! J'ai balbutié la shahada à grand-peine, j'ai signé un papier… En cinq minutes, j'étais devenu un musulman. Et cinq secondes plus tard, un kafir, un incroyant à l'Islam.

 

Mais cette idée de conversion forcée ne me plaisait pas: moi, un grand athée, je m'étais laissé faire pour une religion assez "controversée". L'idée qu'une copie de mon "diplôme de musulman" était conservée aux archives de la grande mosquée de Bruxelles m'irrite. Je ne suis pas musulman et ne le serai jamais. Après ma conversion, mon diplôme a immédiatement été envoyé à la famille… Notre premier enfant voyait le jour dix mois plus tard.

 

Les enfants ont été éduqués à la libre pensée, de façon tolérante mais critique. A l'école, ils suivent les cours de morale non confessionnelle. Ils ne connaissent ni image divine, ni religion imposant de nombreuses obligations. Ils mangent de la viande de porc, boivent de l'alcool, ne célèbrent aucune fête religieuse. Ce sont des adultes "ordinaires" qui recherchent leur propre chemin dans ce monde.