wp1f64627c.png
wpa0baa23e.gif
wpe9143178.png
wpedab4848.png
wp1e2da4b2.png
wp0145feba.png
wpae956abf.png

BEWEGING EX-MOSLIMS VAN BELGIË - MOUVEMENT DES EX-MUSULMANS DE BELGIQUE


TÉMOIGNAGES DES APOSTATS

Témoignage d'un ex-musulman converti (15 avril 2008)

 

Je me suis converti à l'Islam il y a longtemps. Je viens d'une famille catholique stricte, mais j'ai grandi dans un environnement toujours débordant d'amour. Je me suis toujours senti bien dans le "système" catholique. Et bien que la conversion à l'Islam ait représenté un choc pour mes parents, ils n'ont cessé de me considérer comme leur fils, de m'accepter et de me témoigner leur amour. À ce niveau-là comme en beaucoup d'autres, mes parents sont de vrais et bons chrétiens.

 

Beaucoup de gens se convertissent à l'Islam parce que leur partenaire est musulman. Ils pensent que l'Islam = christianisme + Mahomet. Une version 2.1 du "Windows religieux" ! Pour les hommes comme moi, c'était par nécessité ou obligation (légale) pour épouser une femme musulmane. Les femmes le font parce que leur époux montre une foi profonde et que les rituels (prières, jeûne…) ont quelque chose d'attachant. C'est aussi pour se rapprocher du partenaire que l'on veut y participer et que l'on finit par se convertir, sans vraiment savoir ce que l'Islam impose.

 

Lorsque j'ai demandé ma fiancée en mariage, elle a souhaité que je me convertisse à l'Islam, ce que j'ai fait. Je réalise maintenant que ce n'était pas malin de prendre une religion dont j’ignorais presque tout. Je me suis donc converti sans avoir étudié l'Islam au préalable.

 

C'est un phénomène courant, je dirais même typique. Le musulman ou la musulmane avec qui on entretient une relation personnelle ne connaît en fait que très peu de l'Islam, ne l'a jamais étudié de façon systématique et serait même incapable de savoir comment s’y prendre.

 

Lorsqu'on demande aux musulmans des informations générales sur l'Islam, ils vous renvoient vers quelques ouvrages innocents montrant à quel point l'Islam est une belle religion. Ces livres sont mensongers et même les textes écrits par le "Centre pour l'Islam en Europe", associé à l'université de Gand, sont simplement une déformation de "l'Islam authentique" et une négation de ce que déclarent les quatre grandes écoles de l'Islam. La procédure est systématique: on dit que les bons passages du Coran sont toujours valides et que ceux qui évoquent la violence doivent être replacés dans leur contexte et ne sont destinés qu'à une situation spécifique. Le Coran ne fait cependant aucune distinction entre les versets unanimement valides et ceux qui doivent être mis dans leur contexte. Les côtés négatifs de l'Islam sont nuancés par des raisonnements bancals, en dissimulant certaines choses, par des erreurs de traduction de l'arabe ou des mensonges purs et simples.

 

Ma conversion à l'Islam s’est opérée alors que je bâtissais ma carrière et ma vie familiale. Il n'y avait donc plus de place pour l'étude de l'Islam. Honnêtement, je n'avais pas la moindre idée de comment m'y lancer. Internet n'existait pas encore.

 

Je crois que bien peu de gens, musulmans confirmés ou aspirants, comprennent vraiment le Coran. La raison est très simple: le Coran n’est pas bien structuré, il est confus et passe du coq à l'âne. C'est une interminable litanie du même thème: soit croire en Allah et son messager Mahomet, soit s'attendre aux pires châtiments de l’enfer. C'est répété des centaines de fois.

 

Je n'ai jamais rencontré quelqu'un capable de me citer une passage du Coran ou un discours de Mahomet, qui l'a touché et qui ne se trouve pas dans les livres du christianisme ou du judaïsme. Sauf l'idéologie du djihad et la menace de quiconque ne croit pas en Allah et en Mahomet. Il faut se battre jusqu'à ce que le monde entier accepte les lois islamiques. C'est illustré dans les quelques passages suivants du Coran et des traditions authentiques de Bukhari.

 

Coran 2:193: Et combattez-les jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'association et que la religion soit entièrement à Allah seul. S'ils cessent, donc plus d'hostilités, sauf contre les injustes...

 

Coran 8:39: Et combattez-les jusqu'à ce qu'il ne subsiste plus d'association, et que la religion soit entièrement à Allah. Puis, s'ils cessent (ils seront pardonnés car) Allah observe bien ce qu'ils oeuvrent.

 

Traditions authentiques de Bukhari Livre 2 “Foi”, Numéro 24 :

 

L'apôtre d'Allah dit: «J'ai été commandé (par Allah), pour lutter contre les gens jusqu'à ce qu'ils témoignent qu'aucun n'a le droit d'être invoqué, sauf Allah, et que Mahomet est l'apôtre d'Allah, et jusqu’à ce qu’ils offrent les prières parfaitement et donnent la charité obligatoire, de sorte s’ils le font, ils auront sauvé leur vie et leurs biens de moi, sauf en ce qui concerne les lois islamiques, leur compte sera fait par Allah."
 

Le Coran est sans-doute le miracle de l'Islam. Je crois que le prophète Mahomet était un être si extraordinaire qu'il a écrit un livre avec…

 

- Des absurdités (le soleil se couche dans une source boueuse)

- Des contradictions: au chapitre 109, tout le monde a le droit de professer sa religion; ailleurs, celui qui fait cela doit être tué (Coran 9.5) ;

- Des erreurs conceptuelles : selon le Coran, les juifs disent en 4.157 que Jésus est le messie et un prophète d'Allah, ce qui n'est évidemment pas le cas, et ;

- De la violence: « parez-vous donc contre le feu qu'alimenteront les hommes et les pierres, lequel est réservé aux infidèles«  (Coran 2.24).

 

… et a convaincu les gens qui a reçu le Coran "tel quel" d'Allah et que ce livre serait le nec plus ultra de la communication entre Allah et l'homme. Le livre parfait. Il est entre-temps devenu si sacré que le simple fait de le critiquer peut devenir une raison légitime de meurtre.

 

D'ailleurs, même les musulmans dévots confirmeront que le Coran est difficile à comprendre. Ils le prouvent par l'existence des tafsirs, les exégèses du Coran comprenant des commentaires. Le Coran dit de lui-même qu'il est le fil conducteur du croyant, mais pour le comprendre, il faut 10 autres livres. C'est inconcevable, un fil conducteur doit être clair !


A certains égards, le Coran est assez inoffensif pour un musulman en devenir. Il est si ennuyant et illisible que personne n'a dépassé les premières pages, avant d'abandonner. Personnellement, je n'ai jamais lu d’autre livre aussi confus que celui-là. Je crois qu'il n'en existe pas. Et dans le cas contraire, il serait invendable.

 

Il y a quelques années, je fis remarquer à ma femme que toutes les nouvelles provenant de l'Islam étaient très négatives, et je me demandais ce que disait l'Islam lui-même. Elle me répondit qu'il n'y avait aucun secret et que tout se trouvait dans les livres - sans savoir lesquels. J'ai donc recherché sur Internet des sources originales que je devais lire, je les ai trouvées entre autres sur ces sites www.prophetofdoom.net et www.faithfreedom.org. J'ai bien entendu demandé à des musulmans de confirmer que ces sources étaient les bonnes.

 

Lorsqu'on les connaît, on les retrouve aussi dans les sites Internet et les magasins virtuels islamiques, mais ils sont manifestement bien cachés. La raison est simple: ces livres sont une offense pour l’Islam et pour Mahomet, son prophète. La plupart des livres qui ont été écrits sur l'Islam sont dérivés des sources originelles mais on n’en retire que ce que l'on veut prouver, et cela peut être bon comme moins bon. Dans la plupart des cas, on a détourné la vérité pour expliquer les côtés moins bons de Mahomet.

 

J'ai acheté ces livres sur les sites Internet islamiques, je les ai lus, et j'ai constaté qu'ils confirment ce qu'annoncent les sites Internet opposés à l'Islam. J'ai lu les 20 livres suivants :

 

1. Coran

2. Les traditions authentiques (Sahih Hadith) de Bukhari : 9 livres

3. Le résumé des traditions authentiques de (Sahih) Muslim : 2 livres

4. La vie du Prophète : la plus ancienne biographie par Ibn Ishaq

5. La vie du Prophète : Tabari : 4 livres

6. La vie du Prophète : Ibn Sa'd : 2 livres

7. Le livre de la charia, nommé Umdat as-salik / Reliance of the Traveller de l'école Shafi'ite (l'une des quatre grandes écoles de l'Islam, entre autres reconnue par l'université Al-Azhar en Égypte). Ce n'est pas une source originelle mais elle montre comment le Coran, les Hadiths et les biographies du prophète sont interprétés par les érudits musulmans et comment ils sont convertis en loi. Ce livre est très facile à lire et me sert à recouper mes informations. Eh bien, ce livre de la charia est sans surprise parce qu'il est cohérent avec le Coran et les Hadiths.

 

Après avoir lu ces livres, je puis affirmer ne plus être musulman. Il n'y a pas plus grande offense, pour Mahomet comme prophète et pour l'Islam comme idéologie, que le Coran et les sources originelles de l'Islam : des livres écrits par et pour des musulmans. C'est pourquoi les sites Internet qui luttent contre l'Islam invitent chacun à étudier l'Islam à partir des sources originelles.

 

Ce que l'on peut y lire est insensé. Beaucoup de choses que nous considérons comme immorales au XXIe siècle sont permis à Mahomet et aux musulmans.

 

Ce qui m'irrite tout particulièrement :

 

1- Mahomet entretenait et négociait des esclaves. L'esclavagisme existe donc dans l'Islam pour toujours et n'a été aboli, dans les pays islamiques, que sous la pression de l'Occident. Mais il peut être rétabli à tout instant. Les femmes esclaves et prisonnières de guerre peuvent être violées par leurs propriétaires musulmans, moyennant "certaines règles".

Mahomet a encouragé cet acte de répression, comme en témoigne la tradition authentique de Muslim, Livre 8, Chapitre 29 : "Avoir des relations sexuelles avec une femme prisonnière est autorisé après qu'elle soit « propre» (après un accouchement ou un cycle menstruel); si elle a un mari, son mariage est annulé dès qu'elle est faite prisonnière."

 

Muslim, Livre 8, Numéro 3432 :

Abu Sa’id al-Khudri a rapporté qu'à la bataille de Hunain le Messager d’Allah a envoyé une armée à Autas et a rencontré l'ennemi et a combattu avec eux. Après les avoir battus et leur avoir pris des captives, les compagnons du messager d'Allah ont semblé s'abstenir à avoir des rapports avec les femmes captives car leurs maris étaient des polythéistes. Puis Allah, le plus haut, a envoyé une révélation sur le sujet: "et [interdit sont] les femmes déjà mariées, excepté ceux que vos mains droites [esclaves ou prisonnières de guerre] possèdent (Coran-4:24), (cela était légal pour eux quand leur période menstruelle (Idda) est terminée) [quand il est confirmé qu’elles n’étaient pas enceintes].  

 

2- La position de la femme est vraiment humiliante, elle ne peut décider avec qui elle se marie et peut être répudiée pratiquement sans formalité.

 

… ou être remplacé par une autre femme.

 

Coran 4:20: Si vous voulez substituer une épouse à une autre, et que vous ayez donné à l'une un quintar, n'en reprenez rien. Quoi ! Le reprendriez-vous par injustice et péché manifeste ?

 

Les femmes doivent obéissance à leur mari, qui peut les frapper s'il craint une quelconque désobéissance.

 

Coran 4:34: Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs biens. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l'absence de leurs époux, avec la protection d'Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d'elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand !

 

L'une des quatre écoles de l'Islam, l'école Shafi'ite, déclare sans ambages que le seul rôle de l'épouse est la satisfaction sexuelle de son mari. Elle reçoit en échange un paiement unique, la dot. Cela rappelle le plus vieux métier du monde… Les érudits de l'école Shafi'ite ne sont pas des arriérés : ils tirent cela du Coran :

 

Coran 4:24. “...Puis, de même que vous jouissez d'elles, donnez-leur leur mahr, comme une chose due;..."

Coran 4:20. “Si vous voulez substituer une épouse à une autre, et que vous ayez donné à l'une un quintar , n'en reprenez rien. Quoi ! Le reprendriez-vous par injustice et péché manifeste ?“

Coran 4:21. “Comment oseriez-vous le reprendre, après que l'union la plus intime vous ait associés l'un à l'autre et qu'elles aient obtenu de vous un engagement solennel ?”

 

Cela est également confirmé par les traditions authentiques du prophète, qui attestent que la dot est uniquement associée à des relations sexuelles avec le mari. S'il se sépare de son épouse après avoir eu avec elle des relations sexuelles une seule fois, il a perdu tout son argent (ex. : Muslim, Livre 9, Numéro 3557.)

 

3- Exécution de musulmans apostats: la plupart des musulmans et non-musulmans pensent qu'il s'agit d'une anomalie. Absolument pas. Quiconque a étudié attentivement l'Islam sait que la charia prévoit la peine de mort pour ceux qui renient l'Islam. Ce précepte est surtout basé sur les traditions authentiques du Prophète, qui a dit :

 

" Celui qui abandonne sa religion islamique, tuez-le." (Bukhari, Livre 52, Numéro 260)

 

et

 

" Le sang d'un musulman ne peut pas être versé, sauf dans trois cas : pour meurtre, pour un rapport sexuel illicite dans le cas d'une personne mariée et pour celui qui se détourne de l'Islam et quitte les musulmans." (Bukhari, Livre 83 Numéro 17)

 

Dans la plupart des pays islamiques, la peine de mort pour apostasie est supprimée parce que c'est une loi inhumaine. En revanche, on s'efforce de multiplier les tracasseries administratives pour les renégats et les punir d'une manière ou d'une autre. Dans un pays musulman soi-disant "modéré" comme la Malaisie, une femme est actuellement en institution psychiatrique et son enfant lui a été enlevé parce qu'elle a quitté l'Islam pour devenir hindoue. Elle a de la chance d'habiter en Malaisie : sous la charia, elle aurait été décapitée.

 

4 - La polygamie est un adultère légalisé. Contrairement à ce que prétendent certains musulman(e)s, la polygamie n'est pas une anomalie et la première femme ne doit pas donner son assentiment. L'homme a simplement le droit d'entretenir quatre femmes. Celle qui n'accorde pas ce droit à son mari est ingrate et ira donc en enfer. C'est écrit dans la tradition du prophète répétée par l'Imam Muslim dans Livre 1, Numéro 142.

 

5. L'appel du Coran et du Prophète à la guerre éternelle, jusqu'à ce que l'Islam règne complètement comme système (voir également ci-dessus).

 

6- Les sanctions inhumaines pour vol et adultère, en signalant que Allah peut tout pardonner, sauf vénérer d'autres dieux (voir Hadith). Cela signifie que l'on va en enfer si l'on déclare que Jésus est le fils de Dieu, mais au paradis si l'on croit en Allah même après avoir commis un vol ou un adultère (tradition révélée par l'Imam Muslim dans Livre 1, Numéro 171.)

 

7- La double personnalité de Mahomet, qui d'un côté était gentil, patient, fiable, modeste et même timide, et d'autre part a fait exécuter, torturer, dépouiller et violer des centaines de gens.

 

8 - La consistance du Coran. Aucun être sensé ne peut considérer cet ouvrage comme venu d’un Être suprême. Il faut vraiment avoir subi un incroyable lavage de cerveau pour trouver ce livre sublime. Mais au Pakistan, on vous coupe la tête si vous jetez un exemplaire du Coran à la poubelle.

 

Beaucoup de musulmans vont prétendre que tout ce que j'ai écrit ici n'a rien à voir avec l'Islam, mais bien avec la culture dans les pays musulmans. C'est totalement faux. La situation que vivent les musulmans et musulmanes n'a rien à voir avec une culture soi-disant arriérée dans des pays musulmans, mais simplement avec la doctrine de l'Islam.

 

Je suis donc d'avis que l'Islam est en contradiction avec les droits de l'homme et représente un danger pour la société. Et qu'une réforme de l'Islam est impossible étant donné que tout a été décrit en détail dans le Coran et les Hadiths, c'est-à-dire les traditions du prophète. Le Coran et les Hadiths s'éclairent et se complètent mutuellement. Les réformateurs ou musulmans modérés font tout simplement comme si une grande partie du Coran n'existait pas, ou essaient de déformer la réalité parce qu'elle ne supporte pas la lumière du jour.

 

Les extrémistes (Wahab ou Salafistes) ou les jeunes soi-disant « radicaux » sont d'un tout autre avis. Si on autorise l'Islam dans l'Occident et qu'on le reconnaît comme religion officielle, on peut difficilement reprocher à ces gens d'utiliser le droit de suivre effectivement les préceptes du Coran et des Hadiths.

 

On oublie que l'Islam n'est pas seulement une religion mais aussi une culture, une législation, un système politique, militaire, social… Et que tout est difficilement dissociable.

 

Un exemple : une prière relève sans conteste de la sphère religieuse. Cependant, on lit pendant la prière un passage du Coran, au choix. Si le fidèle choisit le chapitre 9 qui déclare que les idolâtres doivent être exécutés (9.5), que les chrétiens et juifs doivent être combattus jusqu'à ce qu'ils se soumettent (9.29) et qu'il ne faut pas s'entretenir avec ses proches s'ils ne sont pas musulmans (9.23), on tombe très vite dans les sphères militaires, sociales et politiques. Expliquez simplement à un idolâtre, un juif, un chrétien ou un parent athée que ces versets ne sont plus valides et ne peuvent être appliqués que dans des conditions spécifiques, alors que les érudits islamiques prétendent le contraire.

 

En évaluant tout ceci, je ne puis m'imaginer que quelqu'un ayant attentivement analysé l'Islam sur la base des textes sources reste encore de confession musulmane. Je ne le suis plus et j'espère que tous les musulmans qui prendront la peine d'analyser entièrement l'Islam suivront mon chemin.

 

Enfin, je souhaite la paix à tous mes frères et sœurs musulmans et non musulmans !