wp1f64627c.png
wpa0baa23e.gif
wpe9143178.png
wpedab4848.png
wp1e2da4b2.png
wp0145feba.png
wpae956abf.png

BEWEGING EX-MOSLIMS VAN BELGIË - MOUVEMENT DES EX-MUSULMANS DE BELGIQUE


TÉMOIGNAGES DES APOSTATS

Apostat depuis 5 ans (13 Novembre 2012)

 

Je suis né en Belgique au début des années 80. Je suis déjà la 3ème génération. C’est donc mon grand père qui est arrivé ici début soixante. À cette époque, il n'y avait pas ecore de mosquées. Les gens ne connaissaient rien de l'Islam, ils buvaient de l’alcool, mangeaient de la viande de porc puisque les boucheries halal n’existaient pas encore et ils épousaient des femmes belges qui pour la plus part étaient chrétiennes.

Quelques années plus tard, mon père est arrivé à son tour à l'âge de 12 ans. Il est allé à l'école jusqu’à obtenir un diplôme d’électricien. Entretemps, des gens arrivaient d’un peu partout comme par exemple un de ses amis syriens qui lui, rassemblait les gens chez lui pour leur donner des cours de religion. D’après mon père, c’est dans les années septante que l‘Islam a commencé avec l’apparition des pakistanais " Jamaa attabligh ".


En 1978, mon père à épousé ma mère qui elle, lorsqu’elle est arrivée du Maroc, ne portait ni voile ni vêtement long, écoutait de la musique et adorait ça. Elle n’avait donc rien d’une musulmane quand elle vivait dans son pays. Une fois arrivée ici, elle a commencé à changer. Mon père ne l’a jamais forcé à quoi que se soit. Je me souviens qu’un jour en 1988, elle s’est mise à porter le niqab carrément et que quand elle me conduisait à l école j avais trop honte. Je pense que les autorités belges n’ont jamais pris conscience du danger que représente l’Islam.

En ce qui me concerne, j’ai commencé les cours coraniques à l'âge de 4 ans. À 8 ans j’avais presque assimilé les trois quarts. Je n’étais pas très doué à l'école parce que je n'étais pas aidé et on ne me prêtait pas beaucoup attention car mon père travaillait en système de poste, et ma mère, elle, n’avait jamais fait l’école en français. Alors j’ai du me débrouiller seul pendant des années.

Jusqu’à mes 17 ans, tout allait bien pour mes parents puisque j'ai appris le Coran dans son entièreté par cœur, je dirigeais la prière de temps à autre. Ils voyaient en moi un futur brillant savant et théologien musulman. Pour ma part j’ai rencontré une fille d’origine turque et de confession musulmane également et non voilée. Un jour elle m à donné une photo d’elle où elle posait en robe de nuit et je l'ai mise sous mon oreiller.

Ma mère s’est un jour introduite dans ma chambre et l’y a découverte. En rentrant le soir après les cours, elle m à fait une scène inimaginable. Elle s’est dite qu’il serait temps pour moi d’aller étudier l’Islam ailleurs qu’en Belgique. Ça a été la Syrie. J’y suis resté 4 semaines puis je suis revenu. C’était pas possible pour moi parce que je refusait de vivre loin de ma petite amie. Je suis revenu et me suis réinscris à l'école.

J’ai soudain eu un déclic. Tout allait très bien pour moi aux cours. Je suis devenu le meilleur presque dans tous les cours jusqu’a la fin de ma réto. Ensuite, à l’âge de 19 ans, j’avais tellement de pression chez mes parents qu’il fallait que je trouve une solution pour partir.

En vin. J’ai subit jusqu'à lâge de 21 ans et du jour au la demain, je ne ressentais plus rien pour ma copine. Je l’ai donc quitté et je me suis retrouvé seul perdu à ne savoir quoi faire. Je me suis inscris pour faire ingénieur commercial, puis informaticien mais je n'arrivais à rien terminer. J’ai ensuite rencontré une autre fille avec laquelle je me suis marié àprès 3 mois seulement alors que je ne l’aimais pas. Ma mère la détestait. Mais bon, je n'avais pas d’autre choix pour quitter le domicile de mes parents. J’ai trouvé un travail, repris des études en cours du soir parce que je devais absolument avoir quelque chose dans les mains. J’ai achevé mon graduat en commerce extérieur.

A l’age de 22 ans, les gens de la plus grande mosquée où je vis m’ont élu président. J’ai dû assumer cette responsabilité pendant 2 ans. Je suivais les réunions de l’union des mosquées, j’organisais avec une équipe de 6 personnes des évênements (veillées ou autres), je traduisais le sermon du vendredi en français,...

En 2007 avec ma femme on a fait ces fameuses recherches puisque j’allais parfois le matin à la mosquée pour essayer de me retrouver et de comprendre un peu les textes que j'avais appris en arabe. On a commencé à comprendre ce que contenait la sourate les femmes et c’est là que tout à basculé. On a choisi d’apostasier dans le silence mais, moi, je n'ai pas pu me retenir. J’en ai parlé dans ma famille et tous les gens qui me connaissaient à travers le pays l’on su. Mes parents ont été choqué, ma famille entière fut bouleversée.

En 2009 ma femme m’a quitté. Je me suis retrouvé seul en tant qu’apostat. Je n’avais aucun soutien familial ni amical puisque je n'avais pas d’amis autre que des musulmans "athées". J’ai ensuite continué d’affirmer ma position par rapport à l’Islam jusqu’ à en devenir l’ennemi numéro un. Je me suis juré de dire la vérité et d’affronter jusqu’au jour où ma mère s’est pointée chez moi soit disant pour venir voir comment j’allais. C’était à l’époque des caricatures de Mahomet faites par le norvégien. On a commencé à parler et à un moment donné j’ai dit à ma mère que les européens ont raison de dire que Mahomet est un pédophyle puisqu’il à épousé Aicha quand elle avait 6 ans et a consommé le mariage quand elle en a eu 9. Elle s’est aussitôt levée, à pris un couteau et m’a dit en criant : “Je serais capable de tuer pour mon Prophète”. Je l’ai donc mise dehors par la suite.

Depuis ce jour la, je me suis dis que si celle qui m’a mis au monde est capable de tuer pour quelqu’un qu’elle n’a jamais vu ni connu, je ferais mieux de me tenir à carreaux et de ne plus rien dire à ces gens là. Pas parce que j’ai peur mais juste parce que j’ai une femme et des enfants qui tiennent à moi et qui ne méritent pas de souffrir à cause de “ma grande gueule”. Je rêvais de créer une association et d’y travailler à plein temps pour enfin aider tout les gens qui ne sont en fin de compte que des victimes de l islam pour la plupart.

ps: Voilà mon petit témoignage qui représente qu’une infime partie de ce que j’ai vécu. J’ai donc synthétisé afin que ça ne soit pas trop long. Je ne pouvais pas expliquer ce qui m’a poussé à apostasier sans donner un petit aperçu de ma vie antérieure.